Portrait de Josie-Mae et Willow

« Josie-Mae et Willow » – vendue
20 po x 24 po
Acrylique sur papier marouflé sur bois

Un montant correspondant à 40 % du prix de vente a été remis à Farm Sanctuary, à New York (États-Unis).

Josie-Mae est née dans une chèvrerie américaine, où elle fut séparée très jeune de sa mère, Willow, qui y était élevée aux fins de la production de lait de chèvre. Josie-Mae était destinée à l’abattoir pour sa viande ou à la même vocation que sa mère, mais un événement malheureux changea leur destin pour le mieux.

Encore très jeune, Josie-Mae fut victime d’un incident qui coupa complètement la circulation dans ses deux petites pattes avant. Ces dernières auraient probablement pu être sauvées si des soins adéquats avaient été prodigués rapidement. Mais en plus d’être privée du lait maternel destiné à lui apporter tous les nutriments nécessaires à sa croissance, Josie-Mae ne fut pas soignée à temps. Une partie de sa patte droite finit par tomber. C’est alors que sa propriétaire commença à faire des démarches pour aider la petite chèvre. Comme le traitement nécessaire s’avérait trop coûteux, elle accepta de céder Josie-Mae et Willow à un organisme qui pourrait prendre soin d’elles.

À Farm Sanctuary, le plus important sanctuaire pour animaux de ferme dans le Midwest américain, Josie-Mae fut prise en charge sans délai. On lui prodigua des soins importants, incluant des attelles et bandages. Une fois ses plaies guéries et qu’elle eût repris des forces, Josie-Mae reçut une prothèse d’amputation et de la physiothérapie, ce qui lui permit de recommencer à se déplacer seule.

Il est difficile de rester de marbre à la vue de la toute petite chèvre dodue et curieuse, qui adore jouer dans l’herbe et la paille. Maintenant âgée d’environ cinq ans, Josie-Mae a néanmoins toujours gardé son cœur d’enfant. Elle ne laisse jamais son handicap l’empêcher de jouer, d’explorer ou de socialiser avec d’autres animaux ou avec les humains. Avec sa ténacité et sa résilience, elle est une source d’inspiration constante pour le personnel et les visiteurs du sanctuaire.

Toujours près d’elle, on retrouve la douce et sage Willow. Très protectrice, elle ne laisse pas n’importe qui venir près de son enfant. Mais, lorsqu’on gagne sa confiance, elle nous laisse docilement nous approcher et caresser la petite Josie-Mae, qui raffole des câlins et adore donner des bisous en retour. Les deux chèvres passeront le reste de leurs jours au sanctuaire en compagnie d’autres animaux sauvés de l’élevage industriel, de la négligence ou de l’abattoir.

Gros plan de Josie-Mae la chèvre

Cliquez ici pour voir des portraits d’autres animaux de ferme.