Portrait de Benny

Portrait de Benny (tortue)

« Benny » – 360 $
20 po x 20 po
Acrylique sur papier marouflé sur bois

Un montant correspondant à 40 % du prix de vente sera remis à la SPCA de Montréal.

Toutes les toiles vendues sont accompagnées d’un certificat d’authenticité signé par l’artiste. Pour acheter, visitez la boutique en ligne.

L’histoire de Benny

Benny errait dehors près de la station Papineau, à Montréal, lorsqu’il fut capturé et confié aux bons soins de la SPCA de Montréal. On estimait que la tortue à oreilles rouges avait alors environ cinq ans, mais son âge était difficile à évaluer tant Benny était maigre et sa carapace était abîmée à cause de l’asphalte. Impossible de dire comment il s’était retrouvé là – et depuis quand il y errait.

Benny fut placé en foyer d’accueil. Malheureusement, la famille perdit intérêt à s’occuper de lui après environ cinq mois. Puis la pandémie de la COVID-19 frappa le Québec. Avec bon nombre de membres du personnel en télétravail et un effectif bénévole réduit, le refuge eut à placer le plus grand nombre possible de tortues en foyers d’accueil. Mais les familles expérimentées et environnements adaptés se font rares, même en temps normal. La jeune fille qui accueillait déjà Réjean décida de prendre Benny sous son aile. La jeune tortue avait besoin de gagner du poids, et il fallait régulièrement frotter un médicament sur sa carapace pour soigner ses blessures.

Benny est une tortue très gentille qui déborde d’énergie. Lorsqu’il est dans son aquarium, il nage si vigoureusement qu’il semble s’exercer pour les Olympiques. Selon sa famille d’accueil, il semble toujours avoir pris trop de café! Il adore marcher par terre et se réfugier sous les fauteuils pour observer ce qui se passe dans le logement. Il est aussi fasciné par son reflet sur le côté des électroménagers. Très gourmand, il avale tout d’un coup, tout rond. Comme les tortues ont besoin d’une grande diversité alimentaire, les membres de sa famille doivent le tempérer. À l’heure des repas, ils lui donnent donc des petites quantités de tout – fruits, légumes, moulée, fruits de mer – sans jamais le laisser se goinfrer.

Après avoir passé environ huit mois en famille d’accueil avec Réjean, Benny fut adopté. Il vit maintenant avec une dame dont le terrain est doté d’un étang artificiel, ce qui veut dire qu’il peut passer l’été à profiter de l’extérieur.

Benny (tortue) sur le plancher
Crédit photo : Audrée Archambault